Delémont (JU): 12'200 habitants

Une vélostation pratique et confortable

Depuis fin janvier 2014, il est possible de stationner son vélo à la gare CFF de Delémont (JU) en toute sécurité et à l’abri des intempéries. La vélostation offre plus de 100 places de stationnement surveillées et d’autres menus services. C’est une réalisation de l’agglomération de Delémont.

20 abonnements à l’année, 56 mensuels et 180 entrées individuelles vendues, tel est le bilan de la vélostation après quatre mois et demi d’activité. A l’intérieur du local, Nicolas Jeanbourquin est présent à 25 pour cent pour encadrer l’équipe Caritas. Ces personnes en réinsertion professionnelle s’occupent de la vente des cartes et des abonnements, de travaux de nettoyage également à l’extérieur de la station et de travaux d’entretien et de réparation sur les vélos des détenteurs d’un abonnement. En effet pour éviter tout malentendu avec les marchands de vélos de la place, une discussion a réuni les responsables de Caritas et ces commerçants. Il a été convenu que les réparations se limiteraient aux vélos des détenteurs d’abonnement. Dans la réalité, il n’y a pas beaucoup de demande, c’est principalement des nettoyages de la chaîne ou le réglage des vitesses. L’atelier ne veut pas entreprendre des travaux plus conséquents comme le changement de freins à disque par exemple. Les personnes qui font ce travail sont généralement des mécaniciens et l’idée de l’atelier n’est pas de les former, mais d’accompagner leur réinsertion dans le monde du travail.   

Une réalisation du projet d’agglomération  

La vélostation de Delémont a ouvert ses portes le 20 janvier 2014 et elle a été inaugurée le 27. C’est une des premières mesures du projet d’agglomération qui a été lancé en 2003, qui réunit Delémont et dix communes environnantes. En mars 2012, la population delémontaine a approuvé le projet à une majorité de 70 pour cent, par la suite l’assemblée de l’agglomération, le Parlement jurassien et la Confédération ont chacun accepté de financer cette construction. Les CFF se sont aussi engagés en mettant gratuitement le terrain à disposition. Un espace non chauffé a donc été aménagé à l’est du sous-voies de la Gare CFF de Delémont. La journée, le local est ouvert sous la surveillance du personnel de Caritas. Durant la nuit et les week-ends, le secteur est fermé mais reste accessible aux détenteurs de cartes d’accès. Un petit local chauffé sert de bureau au personnel chargé de l’exploitation. Le parcage de vélos gratuit et non surveillé est encore possible à l’extérieur, au sud et à l’ouest de la gare CFF.   

Quatre mois de travaux   

Le projet a pu se dérouler dans de bonnes conditions, même si les démarches démocratiques aux différents niveaux, agglomération et commune ont demandé du temps. Finalement il a encore fallu attendre la décision de la Confédération, même si celle-ci a traité le dossier dès qu’il lui a été remis et dans les meilleurs délais. Néanmoins, Pascal Mazzarini, architecte communal de la Ville de Delémont, considère que tout s’est bien déroulé. Les travaux de construction ont débuté le 11 septembre 2013. Le coût de construction s’est monté à 850’000 francs comme budgété. L’espace non chauffé de 345 m 2 adossé à la barre commerciale est couvert d’une toiture en profilés métalliques et verre. Une tôle déployée en couleur bronze a été tendue sous le plafond afin de freiner le rayonnement solaire tout en maintenant la lumière naturelle à l’intérieur de la vélostation. L’accès se fait des deux côtés par des portes automatiques coulissantes. L’espace chauffé de 20 m 2 réservé au personnel, est construit en béton et doté de grandes vitres coulissantes qui permettent un accueil chaleureux de la clientèle.   

Objectif: l’autofinancement   

La répartition des rôles dans l’exploitation de la vélostation de Delémont s’articule de la manière suivante: l’agglomération de Delémont définit les principes et le budget d’exploitation. Elle en délègue par convention la mise en œuvre à la Ville de Delémont. Caritas est mandaté, en tant qu’exploitant, par la Ville pour la gestion de la vélostation sur la base d’un contrat de prestations. Le département insertion Propul’s de Caritas Jura assume tous les services proposés dans la vélostation – accueil, vente des abonnements, surveillance, entretien – et exécute également quelques prestations d’entretien de l’espace public à la Gare CFF et à ses alentours. Le budget prévisionnel vise, après quelques années, d’assurer l’autofinancement de l’installation. Actuellement la vélostation peut accueillir 109 vélos, dont la moitié sur des supports à deux étages facilement maniables. Des casiers verrouillables permettent aussi aux usagers de ranger leur casque et autres affaires personnelles ou de recharger les batteries des vélos électriques. La capacité de la vélostation pourrait être augmentée si nécessaire par l’ajout d’autres supports à deux étages. Elle pourrait ainsi accueillir 250 vélos. Le budget d’exploitation prévoit pour la première année la vente de 35 abonnements annuels, de 100 abonnements mensuels et de 500 entrées journalières. Après quatre mois et demi d’exploitation, plus de la moitié des abonnements prévus au budget ont été vendus. Pascal Mazzarini et Nicolas Jeanbourquin sont donc assez confiants. Les objectifs fixés par l’agglomération devraient pouvoir être atteints ou en tous cas approchés. C’est une bonne chose, car les onze communes sont attentives au respect des budgets. La vélostation doit pourtant encore se faire connaître.   

Petit à petit la notoriété augmente   

Côté promotion, les manifestations lors de l’inauguration avec un bon suivi dans la presse locale, la pose de flyers sur les vélos aux alentours de la gare, des affiches qui signalent la vélostation, mais aussi la collaboration avec Pro Vélo et l’ATE et bien sûr le bouche à oreille permettent d’augmenter progressivement la notoriété de la vélostation de Delémont. La bourse aux vélos de la localité organisée par Pro Vélo a aussi offert l’opportunité de tenir un stand. Pascal Mazzarini considère qu’il est difficile d’estimer l’impact de la vélostation sur la consommation de CO 2 . Il est probable que les utilisateurs de la station venaient déjà à vélo à la gare auparavant, même si le confort de la station a peut-être convaincu l’un ou l’autre. Pour la Ville de Delémont qui est Cité de l’énergie®, cette réalisation constitue un atout supplémentaire. De plus, le Canton du Jura et les communes de l’Agglomération delémontaine ont saisi l’occasion de l’inauguration de la vélostation pour éditer un guide de la mobilité. Cette brochure destinée aux habitants regroupe toutes les offres de l’agglomération en matière de mobilité, une façon douce d’inciter à se déplacer autrement qu’en voiture. 

Video

Delémont
 
 

Contact

Pascal Mazzarini
Architecte communal
Service de l’urbanisme, de l’environnement et des travaux publics de la Ville de Delémont (UETP)
Route de Bâle
2800 Delémont
Tél. 032 421 92 92
E-Mail

 
 

Liens

 
 

Faits et chiffres

  • Emplois créés: 2,5 EPT (employé équivalent plein temps) plus 25 pour cent poste d’encadrement.

 
 
Energiestadt