Parc énergétique Morgental (SG/TG)

La station d’épuration devient une centrale énergétique

A cours des trois dernières années, la station d’épuration (STEP) de Steinach (SG) au bord du lac de Constance a fait peau neuve et a donné naissance au « parc énergétique Morgental », un projet phare d’importance nationale.

Roland Boller est ingénieur mais aussi fin stratège en marketing. « Fais quelque chose de bien et parles-en » – telle est la devise qu’il applique avec succès depuis quelques années pour trouver des investisseurs et vendre ses idées. Roland Boller est responsable de la STEP de Morgental. Sa matière première : en priorité, les eaux usées provenant des toilettes. Mais il est de ceux qui regardent plus loin que le bout de leur nez. En plus des eaux usées, il envisage aussi d’exploiter d’autres déchets recyclables de la région et s’intéresse à la protection régionale des eaux. Il se crée ainsi des synergies avec les investisseurs, qui sont profitables à tous. Pour l’ingénieur, il n’existe pas de concepts d’eaux usées et de déchets. Ce sont des matériaux à transformer en un produit demandé – l’énergie renouvelable.   Un produit qui peut s’imposer sur le marché, un gérant persévérant et des partenaires prévoyants qui soutiennent l’idée : telle est la combinaison qui a permis à la station d’épuration de Morgental de devenir progressivement un parc énergétique, considéré parmi les spécialistes comme un projet phare d’importance nationale. Ici, le gaz des stations d’épuration, les eaux usées, le bois usagé, le soleil et le vent sont transformés en électricité et en chaleur. 60 millions de francs sont investis dans le parc énergétique, qui doit produire chaque année neuf millions de kilowattheures d’électricité renouvelable et 15 millions de kilowattheures de chaleur renouvelable – bien plus que ce que la station d’épuration elle-même ne consomme. Grâce aux économies d’énergie supplémentaires et à la hausse de la production de gaz, la station d’épuration est passée de « dévoreur d’énergie » à producteur d’électricité et de chaleur.   

Huit communes associées   

La station d’épuration de Morgental se trouve sur la commune saint-galloise de Steinach. Depuis sa mise en service en 1973, elle collecte et assainit les eaux usées de huit communes : Arbon, Egnach, Horn et Roggwil du côté de la Thurgovie et Berg, Mörschwil, Steinach et Tübach dans le canton de Saint-Gall. Les eaux usées assainies sont rejetées dans le lac de Constance via une conduite de 1270 mètres de long. L’exploitation de l’installation est assurée par l’association d’assainissement de Morgental. Les huit communes sont représentées au sein de la commission de gestion. On y est fier aujourd’hui de ce projet innovant et l’on témoigne un certain respect à l’initiateur et moteur du parc énergétique Roland Boller : « Il a tenu des conférences, effectué des visites du site et recherché des investisseurs », indique le président de la commission Andreas Balg, qui est également maire d’Arbon. « Mais ce qui est essentiel avant tout, c’est qu’il a tenu ses promesses. » Aujourd’hui, l’association est bien implantée, et les recettes provenant de la STEP vont permettre de couvrir les investissements supplémentaires réalisés pour la production d’énergies renouvelables.   

Potentiel énergétique de la station d’épuration   

Il y a sept ans, divers travaux d’assainissement devaient être effectués à la station d’épuration. Comme les affaires courantes – à savoir, l’assainissement des eaux usées et le respect de la protection des eaux – marchaient bien, Roland Boller pouvait se permettre de se pencher sur d’autres questions : Quel est le potentiel énergétique d’une station d’épuration ? Dans quelle mesure peut-elle contribuer au respect du programme énergétique formulé par la politique ? En principe, toute station d’épuration peut produire de l’énergie et de la chaleur à partir des eaux usées et du gaz émis au cours du processus d’épuration. L’association d’assainissement de Morgental a donc décidé d’exploiter les capacités inutilisées lors de la digestion des boues, d’optimiser la production d’énergie par la co-fermentation et certaines améliorations techniques tout en réduisant la consommation électrique. Par ailleurs, tout l’éventail d’énergies renouvelables devait être ouvert. L’élément déterminant pour la réalisation du parc énergétique a été la mise à disposition de l’association de réserves de terre inutilisées. Le site qui couvre 51 000 mètres carrés a permis non seulement le projet de construction du parc énergétique, mais aussi l’agrandissement futur de la station d’épuration.  

Fournisseur d’énergie et entrepreneur   

La première étape a été la construction de la nouvelle centrale énergétique, qui a été achevée fin 2012. C’est ici que le gaz provenant de la station d’épuration est transformé en électricité par quatre turbines à gaz. Par ailleurs, des pompes à chaleur exploitent la chaleur dégagée par les eaux usées de la STEP. Pour ce faire, l’association d’assainissement a fait appel au fournisseur d’énergie du nord-ouest de la Suisse EBM en tant qu’entrepreneur. Pour l’extension du réseau de chaleur, démarrée depuis 2011, EBM fait également office d’entrepreneur. Au final, le réseau devra approvisionner en chauffage et en eau chaude des clients de Steinach, Arbon et des environs. EBM a réalisé aussi sur le site de la STEP une installation de chauffage au bois. Depuis cette année, jusqu’à 6000 tonnes de bois de démolition pré-trié y sont brûlées ; la puissance de cette chaudière à bois atteint 2,4 mégawatts. La chaleur est stockée dans le réseau de chaleur. Avec la chaleur dégagée par les eaux usées et la chaleur excédentaire de la station d’épuration, les besoins peuvent être couverts à 84 pour cent par des énergies renouvelables. En période de pics de consommation, le fuel prend le relais.   La Ville de Saint-Gall est un autre partenaire important du parc énergétique. Depuis 2013, elle amène les eaux usées assainies de la STEP de Hofen via une conduite de pression jusqu’à la STEP de Morgental, située 190 mètres plus bas. Là-bas, les eaux sont turbinées dans une centrale à eaux usées, permettant ainsi la production d’électricité. La chaleur résiduelle est également exploitée avant d’être rejetée dans le lac de Constance. La production annuelle d’électricité se chiffre à quatre gigawattheures.  

Des partenariats profitables   

Pour Roland Boller, il est évident que pour des investissements aussi importants que ceux qui sont nécessaires pour le parc énergétique, il faut des partenaires. « Etablir des partenariats signifie minimiser les risques et se procurer le savoir-faire nécessaire auprès d’entreprises spécialisées tout en assurant une situation gagnant-gagnant pour la station d’épuration grâce à la vente de chaleur, aux intérêts de droit de superficie, à l’assistance à l’exploitation et aux participations directes aux infrastructures communes. » Avec le parc énergétique, la station d’épuration contribue à couvrir les frais à hauteur de 450’000 francs par an – sans avoir à supporter elle-même le risque lié à la vente d’électricité et de chaleur.   

Exploiter le soleil et le vent  

Dans le parc énergétique Morgental, l’énergie solaire aussi est exploitée. Des panneaux photovoltaïques ont été posés sur les toits de la centrale énergétique et de l’installation de chauffage au bois. Ils représentent une surface de 1300 mètres carrés et assurent une production d’environ 0,2 gigawatt. Une turbine éolienne est également en service qui, avec une production annuelle de 10 000 wattheures, est toutefois extrêmement petite. « Nous exploitons la turbine essentiellement à des fins de formation », signale Roland Boller.   Malgré tous ces succès, l’association d’assainissement a essuyé un revers récemment : l’installation de biogaz ne verra pas le jour pour le moment. La société EKT Energie Thurgau s’est retirée du projet en début d’année. Roland Boller doit accepter l’idée que l’installation ne se réalise pas même si elle aurait « fait partie d’un tout ».   

Chargement des vélos électriques à la station de courant écologique   

A présent, Roland Boller et l’association d’assainissement souhaitent se concentrer davantage sur son activité centrale. Ce qui ne signifie pas que le gérant n’a plus d’idées. Puisqu’il songe déjà à établir une station de courant écologique à côté de la STEP. Ainsi, les personnes se rendant sur le terrain de sport voisin pourront un jour recharger leurs vélos électriques avec du courant produit à la station d’épuration.

Video

Morgental
 
 

Contact

Roland Boller
Association d’assainissement de Morgental
Bleichestr. 45
Case postale 140
9323 Steinach
Tél. 071 447 12 80
E-Mail

 
 

Liens

 
 

Faits et chiffres

  • 9 millions de kWh de courant  15 millions de kWh de chaleur   Grâce à l’énergie produite sur le site de la STEP de Morgental, jusqu’à 4000 foyers (ou 15 000 habitants) peuvent être approvisionnés en électricité et en chauffage.