Dardagny (GE), 1'500 habitants

Un hangar agricole novateur

Né d’un projet commun entre viticulteurs et agriculteurs du village de Dardagny (GE), dans la campagne genevoise, le hangar agricole communautaire est un excellent exemple de développement durable. Il allie en effet l’énergie solaire à l’amélioration de la qualité de l’eau du nant des Charmilles.

L’initiative de ce hangar revient aux vignerons-agriculteurs du village, qui cherchaient un emplacement pour y aménager une halle de stockage pour leur matériel, leurs récoltes et leurs véhicules, car les places sont limitées dans le village et autour des fermes. Le but était aussi de réduire au maximum les déplacements des tracteurs à travers le village. Et pourquoi ne pas faire aussi quelque chose en matière d’énergies renouvelables, comme du solaire par exemple, se sont demandés le Maire et ses adjoints en contactant les vignerons-agriculteurs du village –en tout, ils sont une vingtaine –, réunis autour d’un bon verre de vin. D’ailleurs, rappelle Pierre Duchêne, maire de la Commune, «ils sont tous un peu les deux, à la fois vignerons s’occupant de leurs vignes et agriculteurs travaillant sur leurs terres». Mais l’idée d’une halle de stockage et de panneaux solaires sur son toit a pris un coup d’accélérateur lorsqu’une pollution fut identifiée dans la rivière qui coule tout près, le Nant des Charmilles. Apparemment, cette pollution provenait d’épandages faits sur les terres agricoles entre autres. 

Du solaire sur les toits du hangar

Grâce aux bons contacts développés avec les services concernés du Canton de Genève et avec ceux de l’Office fédéral de l’agriculture, un projet prit finalement forme. Il allait permettre de poursuivre deux objectifs en même temps. Ainsi, il y a finalement aujourd’hui, d’une part, une installation de panneaux solaires photovoltaïques sur deux pans des deux toits des deux hangars agricoles qui permettent de produire du courant électrique. Les panneaux ont une surface de 1270 mètres carré et produisent environ 200’000 kWh par année. «L’installation est très rentable pour la Commune, qui est propriétaire des panneaux. Ce courant est vendu aux Services industriels de Genève avec un contrat sur 25 ans. Cette une bonne opération qui nous permet de couvrir partiellement l’amortissement annuel. La production électrique correspond à la consommation annuelle moyenne de 55 ménages», indique Pierre Duchêne. S’agissant de cette installation solaire, le maire de Dardagny serait prêt à en refaire d’autres. Mais le village se situe en zone protégée 4b et le règlement communal du plan du site se doit de restreindre les installations de panneaux solaires, même pour les maisons privées. Mais récemment, un petit bâtiment locatif labellisé Minergie a pu installer des panneaux solaires sur son toit, lesquels s’intègrent sans problème dans le paysage. Le toit de la salle communale ayant été construit avant 1983, il est fort probable que les tuiles contiennent une sous-couche en «Eternit», il faudrait démolir et refaire l’entier du toit, à un coût important. L’idée n’est pas donc pas à l’ordre du jour actuellement. 

Un «biobac» novateur 

Et il y a, d’autre part, le second objectif, lui aussi pleinement atteint: le hangar agricole est constitué de deux halles – avec 22 boxes en tout –, mais il offre, en plus, une station de nettoyage en circuit fermé. Des places ont été spécialement aménagées et équipées pour nettoyer et laver les tracteurs agricoles et les tracteurs viticoles – les «enjambeurs». En fait, cette installation de nettoyage (et de remplissage pour les pulvérisateurs phytosanitaires) des véhicules fonctionne en circuit fermé.   Appelée «biobac» – et financée en partie par l’Etat de Genève et la Confédération en tant que projet pilote sur le plan suisse -, elle permet de récupérer tous les produits de pulvérisation utilisés par les viticulteurs et les agriculteurs dans leurs vignes et leurs champs, et qui se sont déposés sur les véhicules. La récupération se fait dans une cuve de rétention. Puis, après les avoir neutralisés, le «biobac» élimine les résidus de produits phytosanitaires par un procédé biologique qui est sans risque pour les eaux naturelles et l’environnement. 

Projet de mobilité 

Aujourd’hui, les objectifs de la Commune se tournent plutôt vers la mobilité. En effet, le plan de mobilité 2015 à 2019 devrait prévoir l’amélioration du matériel roulant de la ligne du RER, qui relie La Plaine (commune de Dardagny) à Genève-Cornavin, avec une cadence au quart d’heure dès 2025. Ceci devrait permettre aux quelque 1500 habitants de Dardagny (la population est en légère hausse) de rejoindre rapidement les autres villes du canton et le chef-lieu. Grâce à tous ses projets énergétiques et de mobilité, la Commune de Dardagny pourrait bien soumettre sa demande de labellisation de «Cité de l’énergie» dans une ou deux années.

Contact

Commune de Dardagny
Mairie
Route du Mandement 520
1283 Dardagny
Tél. 022 754 12 30 
E-Mail

 
 

Liens

 
 

Faits et chiffres

  • Une installation photovoltaïque de 1270 m 2 recouvre deux pans des toits du hangar agricole et produit 200’000 kWh par année (consommation annuelle de 55 ménages).