Vevey (VD): 18‘500 habitants

Vevey, ville pionnière de la mobilité

La ville de Vevey (VD) est une cité pionnière en matière de gestion de la mobilité. Initiée dès 1997, la démarche prévoit des mesures s’adressant aussi bien aux services de l’administration communale, aux entreprises de la région qu’aux habitants eux-mêmes.

Il y a déjà bien des années que la Municipalité de Vevey se préoccupe de la mobilité dans la ville. Le début de la prise de conscience de l’importance d’une mobilité durable citadine remonte aux années 1997-1998: « A cette époque, nous n’avions que peu de moyens et nous avons avancé dans plusieurs directions en parallèle. Notre but était de favoriser la mobilité durable, mais c’est un sujet dont on parlait encore peu. Nous avons été la première ville romande à nous en préoccuper », précise Michel Bloch, responsable de l’Agenda 21 de Vevey. Pour rappel, l’Agenda 21 est issu de la Conférence de l’ONU de Rio en 1992, et il est une déclinaison du développement durable sur le plan local. Pour travailler dans ce but, au fil des ans, la ville a lancé de multitudes actions, comprenant à la fois des actions de mobilité douce liée à l’individu (vélos) et des prestations concernant des transports publics – bus, cars régionaux et trains. Aujourd’hui, et dans la continuité des actions des décennies précédentes, Michel Bloch résume ainsi la stratégie de la mobilité de la Ville de Vevey: « Nous agissons auprès de trois grands groupes de public-cibles distincts: au sein de l’administration communale d’une part, des entreprises d’autre part, et enfin pour nos habitants. » Des programmes d’actions spécifiques par chacun de ces trois groupes ont été mis sur pied. 

L’administration communale donne l’exemple 

La Ville de Vevey a décidé de montrer l’exemple et c’est dans ce but qu’elle a conçu un plan de mobilité pour l’administration communale. Ainsi, la Ville a distingué les déplacements professionnels des déplacements pendulaires – pour aller au travail et en revenir. Le plan prévoit plusieurs actions, dont deux méritent d’être relevées. La première concerne les véhicules de la Commune : l’idée a été de mutualiser les véhicules, donc de faire en sorte que les véhicules ne soient plus la propriété d’un Service particulier, mais de toute l’administration. Ainsi, quatre véhicules VW électriques avec 160 kilomètres d’autonomie, qui ne polluent pas et ne font pas de bruit, sont maintenant à disposition des employés communaux (la réservation est faire via l’intranet). De plus, un petit véhicule électrique appelé « Gouil » est utilisé par le Service des espaces publics. Le fait que les Veveysans l’aperçoivent dans les parcs du bord du lac a renforcé l’image d’une ville de Vevey convaincue par le développement durable, et aussi active. « L’impact de ce plan de la mobilité au sein de l’Administration sur la suppression d’émanations de CO 2 est important. En plus, le nombre de kilomètres parcourus par les véhicules communaux a fortement diminué », commente Michel Bloch. Vevey a d’ailleurs obtenu un mandat de SuisseEnergie pour peaufiner son projet, afin qu’il puisse servir d’exemple pour d’autres communes. 

Des plans de mobilité dans les entreprises 

Des journées d’information ont été organisées par Michel Bloch et ses collègues dans la plupart des (grandes) entreprises de Vevey. Ainsi, Nestlé, dont la Direction générale Suisse et la Direction internationale – 1400 collaborateurs en tout – se trouvent à Vevey, a fort bien joué le jeu. Des séminaires regroupant des centaines de collaborateurs ont été organisés, dans le cadre de la Semaine de la mobilité. De plus, comme les collaborateurs de Nestlé habitent en grand nombre dans les communes voisines de Vevey, ils génèrent un important trafic pendulaire. Sans parler des places de parc qui sont en nombre limité. Dans son propre concept de mobilité que Nestlé a conçu - conséquence d’une analyse détaillée -, la direction a prévu une attribution des 430 places de parc disponibles en fonction de critères d’accessibilité ; des places de parc sont garanties aux co-voitureurs et des primes éco-mobiles sont prévues. « A cette époque, nous étions de vrais pionniers », se souvient Michel Bloch. Aujourd’hui, beaucoup d’entreprises comme par exemple Merck Serono, Andritz Hydro ou Nestec avec 2800 employés, disposent d’un plan de mobilité, qui peut revêtir plusieurs formes différentes. Mais le but recherché reste toujours le même : diminuer le trafic pendulaire en ville.

Des habitants motivés

La problématique à l’égard des habitants est plus complexe, car les situations personnelles sont différentes et les besoins en mobilité spécifiques aux groupes : élèves, personnes actives, mamans et petits enfants, personnes âgées ou personnes à mobilité réduite. Les actions menées dans le domaine de la mobilité ont donc été assez diverses. Aujourd’hui, la Ville de Vevey gère un projet-pilote de promotion des vélos électriques : Vevey offre dix pour cent du prix du vélo, mais au maximum 300 francs. Toutes les autres Communes de la Riviera ont également emboîté le pas à l’initiative de la Ville de Vevey. Le but poursuivi est de motiver les habitants d’aller travailler avec un vélo électrique en laissant leur voiture à la maison. S’agissant du système de voitures « Mobility », la Commune a demandé une augmentation du nombre de véhicules à louer dans la région, vu le succès de cette location. Pour les transports publics, la Ville met à disposition des habitants huit « Flexicards CFF » ainsi que des « cartes journalières CGN première classe ». Elle soutient le financement d’abonnement TP pour les jeunes. 

Des projets pour 2014-2015

Dans le domaine de la mobilité, les projets sont nombreux, tant il y a (encore) à faire. Convaincus par les efforts déployés par la Commune de Vevey et les entreprises locales, les habitants attendent que la ville fasse de nouveaux efforts pour eux. « Nous travaillons dans ce sens, après avoir déjà bien amélioré les équipements de stationnement des vélos à la gare CFF. Une vélo-station devrait voir le jour en 2015. Et de nouvelles conditions cadres vont être mises en place », commente Michel Bloch. Un second projet prévu en 2015 est un service de livraison à domicile avec des cargo-bikes. Enfin, un projet important concerne les transports publics : la fréquence au quart d’heure est prévue, en collaboration avec les CFF, notamment sur la ligne Vevey-St-Légier-Blonay. La Ville de Vevey n’a pas de budget annuel proprement dédié à la mobilité. Mais les différentes mesures financées se trouvent dans les budgets des services. Un « Fonds énergie et développement durable » permet de gérer des projets spécifiques. Quatre fois labellisée « Cité de l’énergie® », la ville de Vevey a aussi obtenu le label « Gold », qui reconnaît ainsi toutes ses réalisations pour un développement durable bien conçu et orienté sur le long terme pour le bien-être de ses habitants.  

Video

Vevey
 
 

Contact

Commune de Vevey
Office du développement durable – Agenda 21
Grande-Place 5
1800 Vevey
Tel. 021 925 53 63
E-Mail

 
 

Liens

 
 

Faits et chiffres

  • Objectifs de mobilité: l’optimisation de l’organisation des déplacements; la réduction des émissions de CO 2 ; la mise en place de moyens de mobilité pour l’administration communale (critères d’éco-mobilité).
  • Un comité de pilotage interne à l’administration communale de la Ville de Vevey gère la mise en place des mesures du concept de mobilité.
 
 
Energiestadt