Altbüron (LU), 950 habitants

La reine du soleil des communes suisses

En obtenant le Prix Solaire Suisse en 2013, Altbüron (LU) s’est fait un nom comme « commune du soleil » dans tout le pays. L’impulsion a été donnée par deux entreprises innovantes installées sur place. Le conseil communal a activement suivi .

La Commune d’Altbüron est idéalement placée dans la vallée de la Rot, non loin du cloître St. Urban. Différentes maisons individuelles et quelques immeubles neufs couvrent le versant sud. La commune qui compte 991 habitants a accueilli près de 50 nouveaux arrivants ces trois dernières années. Au centre de la localité se dresse la fameuse chapelle Saint-Antoine. De cet endroit, on comprend bien d’où vient la réputation de « commune du soleil » d’Altbüron : Le responsable des travaux Andreas Meyer signale de nombreuses installations solaires. Les toits de deux grands entrepôts et de l’école sont couverts de panneaux solaires. Avec 10 000 mètres carrés de cellules photovoltaïques, Altbüron produit de l’électricité en masse. Le village couvre 32 pour cent de l’ensemble de ses besoins énergétiques avec le soleil, soit 1580 watts (W p ) par habitant – un record inégalé en Suisse qui a valu à Altbüron d’obtenir le Prix Solaire Suisse fin 2013. 

Des activités industrielles innovantes

Que s’est-il passé ? « Nous avons dans la commune deux entreprises innovantes, Affentranger Bau AG et schaerholzbau ag, ainsi qu’un conseil communal très ouvert, qui s’est laissé convaincre par les atouts de l’énergie solaire et qui a activement soutenu le projet dès le départ », relate le conseiller communal Andreas Meyer lors de la visite du village. A Altbüron, le courant passe bien entre les entrepreneurs et les élus. Entre 2010 et 2012, Walter Schär, propriétaire de l’entreprise schaerholzbau ag altbüron, a fait poser sur ses entrepôts et ses bureaux 1700 mètres carrés de panneaux photovoltaïques. Ainsi, le bilan énergétique de l’usine, de la fabrication et du montage, est positif. 

La commune suit

A peu près à la même période, l’entrepreneur en bâtiment Markus Affentranger a réalisé son souhait d’être autosuffisant en énergie et de n’émettre aucun gaz à effet de serre ni de CO 2 . En 2011, il a fait poser sur les anciens et les nouveaux entrepôts la plus grosse installation photovoltaïque de la commune. Avec 5400 mètres carrés au total, il produit cinq fois plus d’énergie qu’il n’en consomme pour l’exploitation des bâtiments. D’autres toitures industrielles louées sur le Plateau couvrent en plus les besoins en énergie de son parc de machines. Le courant alimente le réseau public de la centrale Centralschweizer Kraftwerke (CKW). En 2012, Affentranger a reçu le Prix Solaire Suisse, dans la catégorie « Bâtiments à énergie positive ». La commune s’est laissée emporter par le dynamisme des deux entreprises, a pris le train en marche et a décidé d’équiper les trois toits de son école de modules photovoltaïques. Pour ce faire, les électeurs ont accordé fin 2012 à l’unanimité un crédit spécial de 330 000 francs. Les toits de l’école affichent une puissance de 128 kilowatts et produisent 126 000 kilowattheures par an. Pour l’année en cours, on a estimé le rendement brut des cellules photovoltaïques installées sur l’école à 18 800 francs. Déduction faite des frais – dispositif de mesure de la courbe de charge (compteurs de la CKW), intérêts bancaires et assurance – le produit net s’élève à 10 122 francs. En 2015, l’installation devrait bénéficier de la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) ; le rendement du solaire sera alors multiplié par trois. 

Une question de rentabilité

Le brillant exemple des deux entreprises et de la commune a incité différents habitants de la Commune d’Altbüron à faire poser également des panneaux photovoltaïques. Ainsi en est-il de Markus Forster, agriculteur. En 2012, il a recouvert le toit de sa grange de 539 mètres carrés de cellules photovoltaïques. A l’heure actuelle, la CKW lui verse 15 centimes du kilowattheure. Depuis trois ans, Forster est inscrit pour la RPC. Dès qu’il aura reçu une réponse favorable, il recevra 31 centimes. Son investissement sera alors rentable. « La question de la rentabilité des panneaux photovoltaïques est ce qui intéresse les gens en priorité », indique Andreas Meyer. Il est important d’exprimer en francs ce que représentent les kilowattheures, qui sont une grandeur abstraite : « Si je parle de 1,44 million de kilowattheures, la production totale des installations photovoltaïques d’Altbüron, cela n’évoque pas grand-chose pour la plupart des gens. Mieux vaut indiquer le produit de la vente d’électricité en francs, à savoir 315 000 francs. » C’est ce que perçoivent chaque année les propriétaires d’installations photovoltaïques d’Altbüron. « Indirectement, la commune profite aussi des impôts que cette somme génère. » 

De bons conseils au moment de la construction

Le conseiller communal Andreas Meyer a un rêve : il est convaincu qu’avec une démarche intelligente, toutes les maisons pourraient être équipées d’une installation solaire. Il conseille donc aux maîtres d’ouvrage de prévoir l’aménagement de panneaux thermiques ou photovoltaïques dès le départ, dans le plan de financement d’une nouvelle construction. « Des synergies entre l’investissement et les coûts d’exploitation ultérieurs constituent un avantage économique certain pour le maître d’ouvrage. » Au final, un jeune ménage peut avoir de l’eau chaude solaire qui arrive directement du toit, et ce, pendant plus de 25 ans. Les installations posées par la suite sont un peu plus coûteuses puisqu’il manque, entre autres, le tuyau de descente, et qu’il faut réinstaller un chauffe-eau adapté. Dans le travail de sensibilisation des personnes désireuses de faire bâtir, les banques et les architectes ont un rôle de motivateurs essentiel qu’ils n’assument que partiellement actuellement, regrette le responsable des travaux. 

Des installations solaires qui marquent le paysage 

La pose de panneaux photovoltaïques crée du travail pour les entreprises sur place – couvreurs, plombiers, électriciens et installateurs sanitaires – et contribue à la création de la valeur locale. Andreas Meyer signale toutefois qu’il est crucial aussi que ces installations solaires satisfassent certaines obligations esthétiques. Le paysage ne doit pas être défiguré par le développement incontrôlé de modules photovoltaïques, comme c’est parfois le cas à l’étranger. « Des installations harmonieuses marquent le paysage pendant des dizaines d’années. » Du point de vue esthétique, il est favorable que la pose de ces installations soit réalisée par une seule et même entreprise. C’est pourquoi, les nouvelles dispositions de la Loi sur la planification et la construction du 1 er avril 2014 inquiètent quelque peu le responsable des travaux. Selon celles-ci, les installations d’une superficie de 50 mètres carrés et moins n’ont plus besoin d’une autorisation. Dans une petite commune comme Altbüron, on s’adresse donc aux maîtres d’ouvrage en les conseillant activement. Et l’on fait preuve de flexibilité. Le conseil communal peut aussi accorder une autorisation spéciale pour le plan d’aménagement : au lieu d’un toit à pignon, une nouvelle construction peut, par exemple, avoir un toit à une pente, offrant ainsi un meilleur rendement pour une installation solaire. « Les communes ne doivent pas faire barrage mais plutôt soutenir lorsque c’est une bonne chose », indique Andreas Meyer. Lorsque l’entreprise de construction Affentranger a voulu construire son entrepôt en 2012, la Commune s’est montrée complaisante : Elle a modifié le plan directeur de trois parcelles pour permettre la construction d’un grand bâtiment. Altbüron possède aussi un groupement de chauffage au bois. Grâce à l’entreprise Bossert Forst AG, 52 immeubles de 66 logements ont pu être chauffés. 

Prochain objectif : commune à 2000 watts

Dans le canton de Lucerne, Altbüron fait office de pionnière. « Nous nous considérons comme un modèle parmi les communes suisses », affirme Andreas Meyer. Comme prochain objectif, Altbüron envisage de se porter candidate comme « commune à 2000 watts ». Il n’est pas question ici seulement d’énergie, mais aussi de thèmes comme la mobilité et la biodiversité, auxquelles on accorde un grand intérêt à Altbüron. Les environs de l’école sont constitués de prairies maigres et de biotopes proches de la nature. On cherche aussi à améliorer les transports publics pour que davantage de personnes puissent laisser leurs voitures chez elles.

Video

Altbüron
 
 

Contact

Administration communale d’Altbüron Bühl 27
6147 Altbüron
Tél. 062 207 00 80
E-Mail

 
 

Liens

 
 

Faits et chiffres

  • Production annuelle des capteurs thermiques : 73 000 kWh
  • Production annuelle d’électricité des installations photovoltaïques : 1,44 million de kWh
 
 
Energiestadt